Menu Fermer

Accueil

Page Facebook

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

3 weeks ago

AIFVB

FRance Slovénie Highlights TQO 2020 See MoreSee Less

4 weeks ago

AIFVB

POITIERS L’ancien entraîneur emblématique du Stade Poitevin Jean-Michel Roche est décédé
L’ancien entraîneur emblématique du Stade Poitevin Jean-Michel Roche est décédé

Publié le 03/01/2021 à 06:25 | Mis à jour le 03/01/2021 à 06:25

Partager
Twitter
Flipboard
Partager
Envoyer à un ami
SPORTS POITIERS
Avec le décès de Jean-Michel Roche, survenu hier à Madagascar où il s’était installé depuis quelques années, le Stade Poitevin a perdu l’un des hommes les plus marquants de son histoire. Le club et le volley poitevin doivent beaucoup ce personnage compétent, rusé et au caractère bien affirmé, disparu à l’âge de 66 ans. Car c’est sous son impulsion et sa direction que Poitiers s’est installé dans l’élite du volley français et a remporté ses premiers titres.
L’ex passeur de l’équipe de France (1980-1981) était arrivé la première fois dans la Vienne en 1986 en tant qu’entraîneur-joueur. Le Stade Poitevin évoluait alors en N1B, le deuxième niveau français, et en compagnie de l’attaquant franco-togolais Frédéric Lawson-Body, qu’il avait côtoyé aux JSA Bordeaux, Jean-Michel Roche hissa Poitiers en N1A dès 1988. Si le club fut relégué à l’issue de cette première saison, il remonta dès l’année suivante, toujours avec son entraîneur-joueur aux manettes. Celui-ci partit ensuite diriger l’équipe de sa ville de naissance, Saint-Etienne (1990-1992), puis l’AS Cannes (1992-1994) où il remporta une coupe de France et le championnat, avant de revenir à Poitiers (1994-2000) qu’il fit entrer dans la légende.
Il construisit alors de grandes équipes avec des joueurs ayant marqué Lawson-Body (Soïca, Jurkovitz, Bigot, Meneau, Dascalu) pour offrir au SPVB une première coupe de France en 1996, devant près de 2.500 personnes montées à Paris. Deux ans plus tard, en 1998, Jean-Michel Roche céda son poste d’entraîneur à Éric Ngapeth pour prendre celui de manager où il enrôla les Duerden, Lemarrec, Daquin, Croes puis Chambertin, durant les play-offs en joker médical. Que des bons choix, Poitiers fut champion dès la première année du duo Roche-Ngapeth à sa tête. Mais c’était mouvementé. La saison suivante, le binôme entre ces deux tempéraments affirmés explosa. Éric Ngapeth fut limogé, Jean-Michel Roche effectua un retour sur le banc avant d’être remercié par le conseil de surveillance à la fin de l’exercice.
L’ex sélectionneur de l’équipe de France (1994-1995) entraîna ensuite le Goëlo (2000-2001, N1), Ajaccio (2001-2005, Pro A), Saint-Quentin (2005-2006, Pro 😎, Nantes (2006- janvier 2007, N2 puis N1), Nice (janvier 2007-2008, Pro A). Un temps sélectionneur des Seychelles, Jean-Michel Roche pris ensuite en main le club d’Al-Ahly (2009-2015) à Doha au Qatar puis les féminines du VC Tirol (2016-2017) en Autriche. Après cette dernière expérience en club, il s’était installé à Madagascar. La fédération malgache l’avait alors sollicité en 2019 pour diriger l’équipe nationale féminine. Un dernier challenge loin de Poitiers où il a laissé une marque indélébile.

Envoyé de mon iPad
See MoreSee Less

4 weeks ago

AIFVB

#CLVolleyW Highlights See MoreSee Less

Load more

Adhérez à l’AIFVB !

Twitter

Évènements

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

No upcoming events

Load more




FFVolley